Questions pour le nutritionniste

Il suffit de créer le bon mélange

Eberhard Braun, nutritionniste et chef de formation, sait comment combiner une saine alimentation et les plaisirs de la cuisine moderne. Il conseille les grands chefs et travaille comme chef cuisinier à l’occasion de présentations et d’événements.

Quel est le lien entre la coagulation et l’alimentation?

La coagulation est un processus naturel de l’organisme qui fait appel à certaines protéines produites par le foie avec l’aide de la vitamine K, qui est elle-même extraite des aliments consommés. Un grand nombre d’anticoagulants bloquent de manière ciblée l’action de la vitamine K, ce qui a pour effet de rendre le sang plus fluide. L’ingestion d’une grande quantité de vitamine K en peu de temps peut donc réduire l’effet des anticoagulants.

« Les gens qui ont une alimentation équilibrée et qui évitent les excès n’ont rien à craindre. »

Faut-il donc éviter les aliments qui contiennent de la vitamine K?

Non. Mais c’est ce qu’on recommandait auparavant. On disait que les aliments riches en vitamine K, comme les épinards, devaient être bannis. De nos jours, nous savons que les personnes sous anticoagulants peuvent sans problème manger ces aliments, mais en quantité raisonnable. Les gens qui ont une alimentation équilibrée et qui évitent les excès n’ont rien à craindre.

Qu’en est-il de l’alcool, des herbes et des épices?

Une grande quantité d’alcool peut influer sur la coagulation, mais un verre de vin pour accompagner votre repas ne pose aucun problème. Certaines herbes médicinales peuvent aussi modifier le temps de coagulation. C’est le cas par exemple de l’umckaloabo (également nommé géranium d’Afrique du Sud ou Pelargonium sidoides), un extrait des racines d’une plante qu’on trouve en Afrique, utilisé pour traiter la bronchite. Il semble que la papaye et le gingembre, les acides gras provenant de poissons gras de même que de fortes doses de calcium et de vitamines A et E aient aussi un effet sur la coagulation.

Cela veut-il dire que le traitement anticoagulant n’empêche plus de consommer certains aliments?

Oui. Comme je l’ai mentionné, les personnes visées doivent seulement veiller à avoir une alimentation équilibrée. Il est déconseillé de faire des changements de régime soudains et radicaux, comme passer de la consommation modérée de légumes à une diète strictement végétarienne ou végétalienne (végane). Il faut aussi éviter de manger deux aliments riches en vitamine K en même temps. Il serait préférable d’en remplacer un.