Activité physique

Quel est le type d’activité physique recommandé pour le cœur?

De manière générale, le type d’activité physique et son intensité doivent correspondre à vos capacités. Soyez attentifs aux signaux d’alarme que vous donne votre corps et buvez beaucoup d’eau quand vous faites de l’exercice. Voici 10 façons de rester actif pour les personnes prenant des anticoagulants :

Vélo

La pratique régulière du vélo favorise l’endurance et l’apport d’oxygène. Les courses de vélo exigeant des capacités maximales doivent correspondre à votre condition physique. Les randonnées exigeantes en vélo de montagne sur terrain accidenté ne sont pas souhaitables en raison des risques de blessures qu’elles comportent.

Cours de conditionnement physique

Les cours de conditionnement physique donnés sous la supervision d’un instructeur (p. ex. les cours d’entraînement en groupe) améliorent l’endurance, la force musculaire, la coordination et la souplesse. Le rôle de l’instructeur est d’observer les mouvements et de les corriger au besoin.

Randonnée pédestre et marche nordique

La randonnée en nature favorise la circulation sanguine et peut avoir un effet calmant. Assurez-vous d’adapter votre vitesse de marche au terrain et évitez les très hautes altitudes, car l’oxygène dans l’atmosphère se raréfiera à mesure que vous montez. La randonnée jusqu’à une altitude de 2 000 mètres ne devrait poser aucun problème. La marche nordique est un exercice à faible impact qui fait travailler tout le corps. L’utilisation des bâtons de marche met tout le système musculaire à contribution.

Natation

La natation non compétitive développe tout le système musculaire du corps tout en stimulant la fonction pulmonaire. Après une intervention chirurgicale cardiaque, il faut toutefois prévoir une période d’adaptation d’environ 8 semaines, car la natation impose un effort particulier au niveau de la poitrine.

Jogging

La course à un rythme régulier a fait ses preuves pour ce qui est de réduire le risque de maladie du cœur. Le jogging active le métabolisme des glucides et des graisses, régule la production d’insuline et favorise la réduction des hormones de stress.

Tennis et squash

Le tennis et le squash ne conviennent pas tout à fait aux patients cardiaques : en raison des mouvements brusques qu’ils exigent, ils peuvent causer des hausses extrêmes de la pression sanguine. Si vous pratiquez ces sports, allez-y doucement et prenez garde de ne pas vous épuiser.

Sports d’hiver

Les sports d’hiver sont parfaits pour garder le système cardiovasculaire en forme durant la saison froide. Il est toutefois préférable de pratiquer le ski de fond plutôt que le ski alpin, le risque de blessure étant nettement moins élevé dans le premier cas.

Soccer

Le soccer étant un sport d’équipe, il peut aussi être une activité sociale très agréable. Il est cependant très exigeant pour les muscles, les tendons et les os. Le risque de blessure est grand, en particulier chez les personnes plus âgées, qui préféreront probablement éviter les sports de contact.

Entraînement aux poids

L’entraînement aux poids devrait faire partie de tout programme d’exercice. Il permet non seulement de renforcer les muscles, mais il solidifie également les ligaments et les os, tout en améliorant l’équilibre. Après une opération cardiaque, les patients veilleront cependant à faire uniquement des exercices qui n’imposent pas un effort excessif au niveau de la poitrine.

Danse

La danse est une activité parfaite pour les patients cardiaques plus âgés. En plus de favoriser la socialisation et d’être en soi une activité physique, elle améliore la coordination et l’équilibre.